Ségolène Royal, gagnante du débat pour le Républicain Lorrain !

Publié le par Lettre à tous les Résignés et Indignés

Source : Le Républicain lorrain (Philippe Waucampt)

« (…) L’effet d’aubaine est évident pour Montebourg et Valls. Moyennement connus, ils apparaissent cette fois en pleine lumière. Mais c’est pour Ségolène Royal que cette primaire et les débats qui l’accompagnent représentent une occasion de se refaire. Ou, à tout le moins, de créer la surprise.

Face au sévère François Hollande et à la sérieuse Martine Aubry, la présidente de Poitou-Charentes dispose d’un atout considérable : elle a déjà gagné une primaire. Et surtout a concouru directement contre Nicolas Sarkozy à une élection présidentielle. Elle a pris de la bouteille, limé certaines aspérités. Et conservé le même culot phénoménal. C’est donc de la candidate de 2007 que la surprise était à attendre, celle-ci ayant moins à perdre que les deux favoris de l’heure.

L’erreur, pour elle, aurait été de renouveler l’exercice de critique pratiqué l’autre semaine à l’endroit de Hollande et Aubry, exercice au demeurant réussi dans la mesure où il la remettait alors en lumière. La championne de l’ordre social juste s’en est gardée cette fois-ci. L’aisance acquise lors de cette ascèse que constitue une présidentielle lui suffit à se poser face aux autres.

La gymnastique convenue et un rien guindée que constituait le débat d’hier a conféré un côté amidonné à tous les candidats. Sauf à Ségolène. En revanche, excepté la paire de banderilles plantée par Aubry dans le cuir de Hollande, elle a permis d’éviter affrontements et cacophonie qui auraient été préjudiciables à la crédibilité des protagonistes. Cette primaire fonctionne au diesel : démarrage lent mais économie d’énergie à la clé. »

Publié dans Points de vue citoyens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article