Retour de Copenhague

Publié le par Moselle d'avenir

Par l'équipe de Ségolène Royal

La journée des régions du monde de Mardi a été un véritable succès. Plus de 600 demandes d’inscriptions de Présidents, de Gouverneurs et de Ministres pour 150 inscrits. Ces demandes démontrent la force d’attractivité de plus en plus importante des régions.

Des tables rondes de très haut niveau, où tous les continents étaient représentés mais également des représentants de grandes multinationales puisque nous le savons : la lutte contre le changement climatique est l’affaire de tous.

Et c’est ensemble que toutes et tous ont parlé d’une même voix et établi le même diagnostic : derrière la force de décision des Etats, il y a aussi la force d’action des régions.

Et derrière nos intérêts nationaux il y a l’enjeu des rapports Sud-Nord. Copenhague est un double défi : défi climatique et défi de civilisation. 


Ségolène Royal a donc très naturellement signé l’Appel des Régions qui rappelle que 50 à 80% des moyens mis en place pour lutter contre le réchauffement climatique et l’aide aux pays du sud à travers la coopération décentralisée transitent par les régions .


Au cours du débat qui a abouti à la rédaction de ce texte, elle a obtenu un amendement portant sur la nécessité d’une agriculture biologique qui préserve la sécurité alimentaire et sanitaire.

Parce que le combat pour l’environnement, c’est aussi le combat pour la santé de la planète et des citoyens.

La force citoyenne, justement, elle était là, omniprésente dans ces forums. La gravité aussi. Et l’espoir surtout.

Il est évident, après les dialogues menés au cours de cette journée très riche, que la conscience citoyenne, alliée à la force politique régionale, représente une clé pour le changement climatique et le rééquilibrage des rapports entre pays riches et pays pauvres ou vulnérables.

La coopération menée entre la Région Poitou-Charentes et la Région de Fatick au Sénégal, fondée sur un échange mutuel, a été mise en exergue à plusieurs reprises et saluée par les participants de cette journée. Une coopération renforcée par la signature d’une convention de partenariat entre Poitou-Charentes et le PNUD, le Programme des Nations Unies pour le Développement. Cette convention nous permettra de renforcer ces échanges qui assurent un développement économique durable. 

Et puis, l’une des victoires, et nous pesons nos mots , pour notre région, pour notre pays et pour l’exemplarité que nous -recherchons tous dans la mutation économique et industrielle, c’est l’accueil qu’ont reçu les voitures électriques à bas coût de l’entreprise Heuliez. Depuis des mois, la Région se bat aux côtés des salariés pour assurer le développement de cette entreprise.

Quelle n’est pas notre fierté d’avoir vu ces voitures exposées sur le parvis du centre de conférence !
Les présidents de Région et le Premier Ministre du Québec Jean Charest sont venus les admirer.
La Principauté de Monaco a invité l’entreprise à participer à un rassemblement de véhicules électriques organisé en mars prochain.

Heuliez a séduit, et plus largement, c’est l’esprit combatif de l’entreprise qui a séduit.

Y compris dans les rues de Copenhague puisqu’elle a participé à la parade des voitures électriques organisée par la Maire de la Ville, Ritt Bjerregaard très attentive, au cours de son entretien privée avec Ségolène Royal aux arguments sur le véhicule Heuliez. 

Cette journée des régions du monde, qui étaient invitées pour la première fois à faire entendre leur point de vue dans un sommet sur le climat , a démontré la force du local dans l’action globale alliée à une conscience citoyenne mondiale qui attend beaucoup de l’accord final de ce Sommet historique. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article