Poitou-Charentes entre dans le capital d'Heuliez !

Publié le par Moselle d'avenir

La présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal à l'usine Heuliez de Cerizay (Deux-Sèvres), le 25 mars 2009.

Ségolène Royal a confirmé mercredi la participation de la Région Poitou-Charentes à hauteur de cinq millions d'euros, au capital d'Heuliez, l'équipementier et constructeur automobile, basé à Cerizay (Deux-Sèvres).


"La Région confirme sa participation au capital d'Heuliez pour un apport de cinq millions d'euros, autorisé par le décret en Conseil d'Etat du 27 novembre 2009", indique la présidente la région dans un communiqué.


"C'est une première en France avec la participation d'une Région au capital d'une société qui s'engage dans la production de véhicules électriques et la croissance verte", souligne l'élue socialiste.


"L'investissement des fonds publics dans cette entreprise fera l'objet d'un suivi régulier et rigoureux: la Région siégera au Conseil de surveillance", conclu le communiqué.


Le Fonds stratégique d'investissement (FSI), qui doit investir dix millions d'euros dans Heuliez, a demandé pour sa part lundi un audit pour connaître la situation de l'entreprise avant de procéder à son apport.


Cet audit correspond à un "désir" du FSI d'établir "un point de référence qui ne soit pas que financier mais aussi industriel et commercial", a indiqué un porte-parole du Fonds.


Placé en redressement judiciaire, Heuliez a été repris début juillet par le groupe Bernard Krief Consulting (BKC).


Mais, selon une source proche du dossier, des incertitudes pèseraient sur l'apport de fonds émanant des partenaires de BKC dans le rachat, notamment originaires des Emirats arabes unis.


BKC s'est engagé d'autre part à préserver 620 salariés sur les 1.000 que compte l'entreprise. Sur les 380 licenciements, il y a 206 départs volontaires ou "départs forcés", selon la CFDT.

Commenter cet article