Le bon sens centriste ?

Publié le par Moselle d'avenir

Article publié sur lepost.fr par nico7535.

Où ?
Dans un propos rapporté par le quotidien régional Sud-Ouest



Le contexte :
D'après Sud-Ouest, alors que Ségolène Royal propose d'ouvrir sa liste au Modem dès le premier tour des régionales, Alexis Blanc en aurait discuté avec François Bayrou et le ton serait vite monté. Celui-ci "fait monter la pression".


La phrase :
« Mme Royal m'a appelé ce samedi après-midi. Je lui ai répondu que sa proposition était honnête. Oui, en Poitou-Charentes, nous pouvons être les précurseurs de cette alternance que François Bayrou appelle de ses voeux. Maintenant, que Paris arrête sa danse du ventre et nous dise ce que nous devons faire localement ! »




Qui est Alexis Blanc ?
Alexis Blanc, âgé de 33 ans, est le président du Modem de Charente-Maritime (17), l'un des quatre départements de la région Poitou-Charentes. Il est également conseiller national du Mouvement Démocrate et conseiller municipal. Il a été élu le 16 octobre dernier, tête de liste du Modem, dans son département pour les élections régionales de Mars 2010.


Bonus-Track :
Philippe Chadeyron, qui fut candidat Modem aux cantonales en 2008 à Poitiers Centre, appelle également sur son blog a accepter l'alliance proposée par Ségolène Royal : «J'en rêvais, et Ségolène l'a fait !
Depuis longtemps sur ce blog, j'appelle -modestement- à une alliance du MoDem au 1er Tour avec Ségolène Royal. Cette dernière a saisi l'opportunité de la main tendue au PS par François Bayrou pour un Arc central national (...) Regardons les choses en face : le bilan de Ségolène Royal est bon dans la région. Elle a placé l'essentiel de son ambition dans la croissance verte, comme nous le souhaitions au MoDem. Les critiques portent sur son caractère. Certes. Mais est-elle si différente des autres ? Ne peut-on lui reconnaître un sens politique aiguisé, une capacité à bouger les lignes. Il y a dans sa proposition une opportunité historique, pour nous au MoDem, dans la région d'abord, mais aussi pour toute la France
»



Source : Sud-Ouest

Commenter cet article