Pierre Bertinotti : la honte de la politique mosellane

Publié le par Moselle d'avenir

Ainsi Pierre Bertinotti déclare le 22 décembre dans le Républicain Lorrain, toute honte bue, n'avoir "aucun problème de conscience" avec le fait d'intégrer la liste de Jean-Marie Rausch.  Bien évidemment, tout le monde aura rapidement compris que tous les "arguments" avancés par Pierre Bertinotti pour justifier ce qui n'est qu'un ralliement issu d'une frustration (le fait de ne pas avoir été désigné par le PS) et d'un égo démesuré ne sont que des cache-sexes.
 
Mais les traîtres, ça ose tout, c'est même à cela qu'on les reconnait. Il n'hésite donc pas à avancer les arguments les plus incroyablesqui  pour toute personne ayant suivi la vie politiq
ue messine depuis quelques années.


1. "J'aurais souhaité le renouvellement...", voilà pourquoi je me rallie à un Maire qui se présente pour la septième fois !


M. Bertinotti prétend incarner le changement, le "renouvellement" comme il dit. Voilà pourquoi, en toute logique, il rejoint Jean-Marie Rausch, 78 ans, maire depuis 1971, soit un record quasi inégalé en France. Un maire contesté dans sa propre famille politique (trois de ses principaux adjoints l'ont déjà quitté pour mener des listes propres : Zimmerman avec Jacquat d'un côté, Griesbeck de l'autre), u
Judas.JPGn maire autoritaire, contre lequel Pierre Bertinotti n'avait pas de mots assez durs lorqu'il siégait, il y encore quelques touts petits mois, dans l'opposition municipale (et mandat sur lequel il a été élu).

2. Bertinotti n'est pas le "Besson mosellan", il est bien pire que Besson


Au moins M. Besson n'avait pas souhaité se présenter lui-même à la présidentielle contre Sarkozy avant de le rallier. Pierre Bertinotti de son côté n'hésite pas à expliquer qu'il aurait fait un très bon candidat de la gauche contre Rausch tout en expliquant qu'il vaut mieux le rallier maintenant. En d'autres termes, si Bertinotti avait obtenu l'investiture des socialistes, il aurait de toute façon proposé une liste d'union avec Rausch. Les militants socialistes ont été, une fois de plus, particulièrement clairvoyants !

3."Je reste socialiste" (et fabiusien ?)... tout en devenant officiellement "sarkozyste de gauche"


Bertinotti n'a aucune pudeur à expliquer qu'il restera de gauche, que ses convictions restent de gauche alors que pour être à tout prix élu (son seul petit but dans la vie), il annonce qu'il va bientôt adhérer à "Gauche moderne", le gropuscule de quelques centaines d'errants du social-libéralisme à la Bockel contre lesquels Bertinotti ne devait certainement pas avoir de mots assez durs lors des congrès du PS. Pas de problèmes, en "restant de gauche", Bertinotti adhère donc à un mouvement allié à l'UMP, dont le "chef" est membre du gouvernement actuel, qui est pour la ratification parlementaire du traité européen, pour les 15 milliards de cadeaux fiscaux, pour les franchises médicales... Bref, comme le dit si bien Pierre Bertinotti, "il n'y aura pas une seule parole qui sera prononcée (...) qui n'aura pas été dite lorsque j'étais au PS". Appel solennel à nos camarades de Metz : Pierre Bertinotti a-t-il dit cela lors des réunions de section de Metz-4, a-t-il vanté les mérites du gouvernement en place ? Sachez qu'en tout cas, il pense l'avoir dit.

Au final, on pourrait se dire qu'un comportement tellement médiocre ne mériterait que l'indifférence voire le mépris. Pourtant, il s'agit aussi de moralité publique. Certains militants socialistes de bonne foi ont pu croire en Pierre Bertinotti lorsqu'il s'est présenté à leurs suffrage. En réalité, tout devait avoir été arrangé à l'avance avec son ex-futur ami Rausch. Le 9 et le 16 mars prochain, chacun aura en tout état de cause compris que le seul à porter le renouvellement et les valeurs de gauche est bel et bien Dominique Gros ! Bonne chance à lui et à toute son équipe, pour Metz et pour une démocratie saine !

Publié dans Points de vue citoyens

Commenter cet article

mourad 20/06/2008 18:40

pétition pour la déstitution de sarkozy, j'ai signé et je vous invite a signer et à diffuser largement, pétition à signer sur http://www.antisarkozysme.com

Danielle 28/01/2008 22:25

Un ptit coucou du lundi soir ! bonne nuit ! bisous !

Claudine 03/01/2008 14:44

"Dominique Gros, porteur du renouvellement à Metz" : Mort de rire !
Rappelons tout de même que M. Gros fait de la politique à Metz dans l'opposition depuis ... 1973 ! Rappelons également que M. Gros a été un adjoint zélé de Jean-Marie Rausch autour des années 1988 à 1992. Rappelons enfin que M. Gros a déjà été, sans succès, deux fois tête de liste de gauche en 1995 et 2001 !

asse42 01/01/2008 00:43

Je passe sur ce blog pour souhaiter mes meilleurs voeux aux participants de ce blog pour la qualité de leurs contributions et de leurs réflexions au futur projet socialiste.

Amitié et bonne année 2008.

Guillaume 27/12/2007 16:37

L'avantage de voir tous ces gens partir vers la droite, c'est que cela va nous faire du ménage, des boulets qui on tout fait pour s'accaparer le pouvoir au ps car il n'y a que ça qui les intéresses, tant mieux si ils dégagent. De toute manière il n'y aura pas de chemin de retour, il faudrait aussi qu'ils comprennent qui n'aurons jamais de véritable pouvoir en allant chez l'ennemi, ils sont juste là pour décorer.