A 32, SOLUTION MIRACLE ?

Publié le par Désirs d'avenir Moselle

"Quatre-vingt sept mille Lorrains sont aujourd'hui des travailleurs frontaliers... Pour ce faire, ils ont le choix entre un réseau routier fortement saturé, une autoroute régionale ployant sous sa charge européenne (A31/E25), et des liaisons ferroviaires ne répondant qu'imparfaitement à la demande... Demain, si rien n'est fait ce sera pire encore... Les conclusions de ce rapport, qui s'inscrit dans le contexte global de la "Grande région", ne laissent planer aucun doute: elles démontrent qu' il faut aujourd'hui s'appuyer en priorité sur les infrastructures existantes, qu'il faut développer en coordination avec les projets luxembourgeois."

caric.jpg
Ces mots sont de Jean-Marie Demange. Il reconnait que l'ancienne majorité régionale, dont il a fait partie pendant 20 ans n'a rien fait. De plus, il dit que l'A32 n'est pas un remède miracle. Enfin, il semblerait qu'il commence à comprendre que le développement de Thionville et de son agglomération ne se fera pas sans projet commun aves nos amis Luxembourgeois.

DES CONSTATS
L'année dernière, la seule zone d'emploi de Thionville regroupait déjà 55% de tous les frontaliers mosellans, qui représentent à eux seuls près de trois-quarts de tous les emplois frontaliers lorrains!

Le territoire de notre communauté d'agglo se situe précisément au carrefour de deux des quatres grands axes de transport européens :
-un "eurocorridor" qui relie la Mer du Nord à la Méditerranée, selon un axe nord-sud.
-un "eurocorridor" qui assure le lien entre la Manche et les pays d'Europe orientale.

UN RESEAU ROUTIER SATURE :
La saturation est particulièrement perceptible aux heures de pointe du matin et du soir, qui concentrent à elles seules 8% et 11% du trafic journalier. Les conséquences sont bien connues: ralentissements quotidiens au poste frontière de Zoufftgen, trafic extrèmement dense le soir aux abords de Thionville, quand frontaliers, transporteurs, automobilistes locaux et touristes se retrouvent simultanément sur le même trançon...

UN RESEAU FERROVIAIRE INADAPTE :
En 2006, près d'un million et demi de voyageurs s'est rendu au Luxembourg par le train, depuis Thionville et Longwy. Le trafic voageurs y a d'ailleurs logiquement augmenté ces dernières années (Thionville-Luxembourg: +14% entre 2005 et 2006), tout comme les abonnements Flexway (+ 13%).
La politique ambitieuse menée par le conseil régional depuis 3 ans est victime e son succès:
ainsi, en dépit d'une augmentation e l'offre de TER (31 allers-retours par jour en 2005, un train toutes les 20 minutes aux heures de pointe, mise en place de rames deux niveaux et 700 places), il ne suffit plus à satisfaire une demande sans cesse croissante: le remplissage des TER en heure de pointe oscille entre 90 et 95 %, les gares principales (Thionville et Luxembourg) ont atteint leur limite de saturation en termes de places de stationnement aux abords immédiats
.
Face à ce regain d'intérêt pour les Français envers le train, qu'a décidé cette semine le ministre des transports: suppression des wagons isolées de fret. A compter du 30 novembre, 262 gares n'assureront plus le chargement et le déchargement des wagons de marchandises "isolés", mais seulement des trains entiers au contenu homogènes. Cela va se traduire par:
- d'avantage de camions sur nos routes et autoroutes.
-des coûts de transport plus élevés pour les entreprises.
-du coté de la SNCF: une spirale de déclin: réduction d'effectifs et perte de 5% de parts de marché.

UN ROYAUME DE L'AUTOMOBILE :
Les Lorrains sont des très mauaix élèves: 80% des déplacements liées à l'emploi se font à bord de voitures particulières, soit 10% de plus que dans les autres régions de métropole.
Selon un récent sondage, 38% des frontaliers reconnaissent cependant qu'ils choisiraient les transports en commun si les horaires de ceux-ci étaient mieux adaptés... Pour être pleinement compétitifs, les transports en commun régionaux souffrent en outre d'un autre handicap majeur: l'insuffisane de connexions multimodales. Ce constat conforte notre point de vue socialiste, qui consiste à changer notre mode de vie par la création du Tram-train.

LES PRORITES? JOINDRE L'UTILE ...A L'UTILE

L'A31 A 2x3 VOIES :
Entre Thionville et Luxembourg, l'A31 devra non seulement être élargie à 2x3 voies, mais aussi aménagée dans le sens d'un plus grand confort des usagers. La sécurisation de la voie pour véhicules lents en approche de la frontière est à cet égard une priorité. De plus, le poste frontière de Zoufftgen devra être supprimé dans les plus brefs délais, en concertation avec l' Etat luxembourgeois.

FAIRE DECOLLER LE TRAIN :
L'adjonction d'une troisième voie ferrée sur la ligne reliant Thionville au Luxembourg est devenue une nécessité.
De même, il faudra créer autour de nouvelles haltes ferroviaires des aires de stationnement de grande capacité.

DES SOLUTIONS CONCRETES

AUTOROUTE FERROVIAIRE ET TRANSPORT COMBINE :

fret.jpg

L'autoroute de fer :Bettembourg-Le Boulou:
D'un seul aller-retour par jour actuellement (30 000 remorques/ans), le cadencement de cette autoroute ferroviaire devrait passer à dix allers-retours par jour d'ici 2010. 

80 bahuts de moins sur le bitume toutes les 24 heures alors que la pauvre A31 accueille jusqu'à 20 000 véhicules lourds par jour, il n' y a pas là de quoi révolutionner la vie de l'automobiliste de base.

Il faut voir dans le ferroutage des avantages qui sont:
-des prix inférieurs à ceux de la route tout en s'affranchissant des restrictions de circulation de fin de semaine.
-la protection de l'environnement: pendant qu'ils sont sur les rails, les "mille-pattes" ne crachent rien dans l'atmosphère.

A l'évidence, la réussite de l'entreprise ne sera réelle que si l'exemple franco-luxembourgeois est abondamment reproduit sur d'autres axes.

UNE PLATE-FORME MULTIMODALE AU PORT DE THIOnVILLE-ILLANGE :

flu.gif
Cinquième port fluvial national (et à la première place pour les produits mettalurgiques), le port d' Illange présente un potentiel développement important, de part sa situation trimodale privilégiée: mise au gabarit européen de la Moselle canlisée (3 niveaux de conteneurs).

De même, la création d'une liaison Saône-Moselle est devenue une priorité. Que fait notre très cher député pour donner un coup d'accélérateur ?... RAS...



ETRE EN PHASE AVEC LE LUXEMBOURG !

Le Grand-Duché multiplie actuellement les études er projets routiers (mise à 2x3 voies des autoroutes A3 et A6 entre Mamer et la croix de Bettembourg) ou ferroviaires (double voie entre Luxembourg et Pétange, nouvelles gares à Belval...
Autre étude en cours, côté luxembourgeois : un projet de tram léger reliant les différents quartiers de la capitle du Grand-Duché, en complément des nouvelles voies ferrées périphériques.

Devant les projets audacieux et novateur des dirigeants Luxembourgeois, il faut côté français, des dirigeants locaux nouveaux, motivés, partisans du développement durable. Vous l'aurez compris l'UMP et J-M Demange n'auront pas de rôle à jouer.

                                                                     Matthieu Schmidt

Publié dans Points de vue citoyens

Commenter cet article

Pierre Wallerich 09/05/2008 19:03

je suis d'accord avec toi matthieu le luxembourg multiplie ses projets de développements routiers car ils n'ont pas le choix les routes et autoroutes sont de plus en plus surchargées je pense que l'ont devrait faire la meme chose coté français soit passer à 2x3 voies l'A31 soit construire une autre autoroute. Le trafic des poids lourds étant également important il serait bien de développé un peu plus le transport des poids lourd par voie ferroviaire.
bien a toi pierre
ps:félicitation pour ton élection

ezechiel2510 22/08/2007 12:35

Encore une petite chose à savoir...c'est que Mittal vrut construire un port à Uckange...l'ancien n'étant plus assez fonctionnel surtout pour le type de bateau qu'il veut utiliser...On le fait lanterner pour la réponse...dossiers, puis redossiers....qui est derrière ça ?????

ezechiel2510 21/08/2007 13:27

Bétonner, goudronner c'est quelque chose que la deoite aime bien faire...D'ailleurs les meilleurs copains se retrouvent dans le bâtiment: Bolloré, Buygues et bien d'autre....et après on viendra pleurer devant la multiplivation des innondation....L'eau retrouve de moins en moins de m2 pour rejoindre la nappe phréatique...Tl faudra bientôt importer de l'eau du Qatar....

ezechiel2510 20/08/2007 10:49

Il est plus que grand temps que l'on s'occupe du ferroutage. il existe déjà de Bettembourg -à le Boulou...mais par ercemple Woipy qui est une des plus grosses gares de triage de France, n'est dotée d'aucune instalation. Pire, plus nous attendrons plus la SNCF imposera sa vision comptable du frêt et c'est déjà commencé. En effet vendredi déjà elle annonçait que pour 263 gares elle renonçait à y laisser des wagons de marchandise, simplement parce qu'elle perd son temps à laisser un wagon ici, un wagon là, parce que dit-elle: "il ne s'agit que de petites quantités et elle a autre chose à faire que de laisser un wagon là, un autre ici et un troisième là. Donc toutes les entreprises, qui allaient à la gare pour décharger leur wagon ne le pourront plus désormais. N'est ce pas des signes de diminution de postes voire de délocalisations.

La SNCF voudrait qu'il n'y ait que 4 grands centres en France où toutes les marchandises pour la région concernée seraient entreposées. Je ne crois pas qu'avec un tel système on parviendra efficacement, à lutter pour un développement durable. Les camions seront encore là. Ils seront même à la queue leu-leu; chacun voulant être servi le premier.

La SNCF, service public ne peut pes se défiler si rapidement de ce qu'elle est et doit rester: un Service Public
Ce n'est finalement pas à elle à prendre ces décisions qui concernent toute la France...Service public en bon français ...Ca veut quand même dire quelque chose dans notre vieille langue...être à la disposition de tous sans distinctions

Alors si l'on parle de plate formes d'embarquement pour les camions c'est encore plus la misère...Il ne suffit pas de ballader deci dela des locomotives et des wagons portant en diagonale la mention frêt pour faire croire que tout est arrivé. La France compte de nombreux endroits où une telle implantation est faisable....manque la volonté politique qui est est plus orientée vers le 'paquet fiscal" en ce mmoment que vers les véritables réformes à faire.

Et si, nous parlions de transport fluvial, plus couteux dans sa réalisation, mais moins dans son exploitement. Une péniche d'une certaine taille...par exemple celles qui parviennent jusqu'à Ste Honorine peut transporter l'équivalent de 128 semi remorques. Vous voyez le gain, en effet, le transport fluvial est moins cher même s'il est un peu plus lent.

Je me dis que si l'Europe se décidait enfin à faire des grands travaux de l'Oder, la Spree, le Main, le Danube, le Rhin puis le canal de la Seine au Rhône, comme cela a déja été étudié depuis longtemps mais toujours remis au placard se faisait enfin...tout cela avec des capitaux européen pour leur plus grosse part il se passerait enfin quelque chose de fort chez nous. Mais non pour l'instant c'est la sourde oreilles...c'est moins cher que de voir des semi-remorque se retourner, quelquefois avec des produits dangeureux, des camions allant au fossé non sans dégats collatéraux ou de voir des bus dont il faut ensuite rapatrier ceux qui ne sont pas morts dans l'accident à la maison.

Je suis heureux de voir que le Luxembourg a réfléchi à la chose. Il ne sera plus construit de nouvelles routes. On achèvera ce qui est commencé et tout le rete va passer au rail. A la question que j'ai posé au ministre luxembourgeois des transports sur la future ry hypothétique A 32; il a bien rigoler et a répondu...ils n'ont qu'à y venir; ils trouveront devant eux un mur et des barbelés...ça sera la fin du monde pour l'A32 et par le fait même la fin de son existence

Pourquoi cette lenteur française dans ce genre de réflexion...peut-être parce que la France, du moins dans ses responsables politique est entièrement camion et caché derrière la toute puissante TIPP, vache à lait depuis fort longtemps du ministère des finances...ça rapporte, et il n'y a pas de petits profits...Il faudra quand même payer les ardoises laissées par le paquet fiscal et ce qui est encoore à venir. Si Sarkozy avait commencé les choses comme Ségolène le proposait; commencer par les chomeurs qui ramèneront des cotisations, il y a bien des chances que les choses seraient autrement aujourd'hui

Mais avec la manie de Sarkozy de favoriser les riches...Il l'a encore montré avec ses vacances aux States. S'il a tenu de nous dire que sa mzaison lui avait été prêté par des richissimes...ce n'est pas par souci de transparence;;;mais pour donner la piqure de rappel après ses vacances sur un yacht au large de Malte...." Je suis pour les riches, les riches sont mes amis...pour les autres circulez il n''y a rien à voir

Je remercie encore Matthieu qui m'a permis de
parler de tout ça; surtout que son exposé est clair et important!

Quanr aux frontaliers qui se sont découragé à prendre le train faute de parkings adéquats...la SNCF leur répond que si cela ne marche pas c'est à sause du conseil régional....Ils ont été bien surpris, surtout ceux avec lesquels nous avons pu parler de voir les sommes injectées par le même Conseil Régional et ont découvert que la SNCF avait un énorme retard dans la commande des rames nécessaires pour transporter tout ce flux de voyageurs vers le Luxembourg et ils ont aussi découvert les raisons des nombreux retards: certains dépassant la demi heure...Inadmissible